Tyler Rake : Faut pas l’embêter

Je ne sais pas si c’est volontaire de la part de Netflix, mais le fait qu’il soit sorti pendant le confinement, à permis au film produit par les frères Russo d’être un gros événement. Il suffit de voir qu’il est resté premier du top 10 pendant de nombreuses semaines, mais reste à voir si Chris Hemsworth va propulser Sam Hargrave dans le premier rang des cinéastes de films d’action américains.


La Fiche

  • Réalisateur : Sam Hargrave
  • Scénariste : Joe Russo
  • Casting : Chris Hemsworth, Rudhraksh Jaiswal, Manoj Bajpayee, Randeep Hooda, Pankaj Tripathi
  • Synopsis : Tyler Rake est un mercenaire intrépide qui travaille dans l’ombre. Alors qu’il n’a plus rien à perdre, il est chargé par un puissant caïd mafieux, pour l’heure incarcéré, de sauver son fils qui a été enlevé. Mais dans le milieu glauque de la pègre, où se côtoient marchands d’armes et narcotrafiquants, la mission ultra-périlleuse de Rake frôle l’impossible. Et la vie du mercenaire et du jeune garçon risque d’en être bouleversée à jamais…
  • Date de Sortie : 24 avril 2020

La Critique

Tyler Rake est un projet important pour les frères Russo. Adaptation du comics Ciudad qu’ils ont coécrit avec Fernando Léon Gonzalez, Eric Skillman, et Andy Parks. Projet qui tiennent à coeur vu qu’ils se mettent très en avant, parfois un peu trop. On avait cette crainte que c’était eux les réalisateurs du film et on va pas dire qu’ils soient les bonnes personnes pour s’occuper des films d’actions, même si ils ont pu faire le soldat d’hiver et Infinity War, deux très bons films, mais quand on y pense, ce sont des films qui remplissent surtout un cahier des charges. En dehors de cette volonté de faire d’autres ambiances dans le MCU, ce sont des films qui ne sont pas d’exemple de défauts, surtout du point de vue artistique.

Le choix de la réalisation se porte sur Sam Hargrave. Quand on vous dit ce nom, cela ne vous dit rien de bien particulier, mais dans le monde de la cascade, c’est quelqu’un de bien connu. Dans les premiers films Captain America, il était le cascadeur de Chris Evans avant d’être le coordinateur de cascade des deux derniers Avengers. C’est un choix plutôt intéressant, en effet, c’est une véritable démonstration de cascade et les différentes scènes de combats sont cohérentes en plus d’être jouissives.

Jouissives, car on ne s’attendait pas à une telle mise en scène. Sam Hargrave s’amuse à varier de style entre des combats au corps-à-corps assez satisfaisant pour les amateurs du genre et des fusillades avec parfois une durée courte ou parfois une durée longue. Il y a tout un suspens lors de ces longues phases. Chose qu’on s’attendait moins en regardant ce film, c’est le fait d’avoir un plan-séquence d’une dizaine de minutes ou le jeune réalisateur va s’amuser à changer de points de vue. Cette séquence est extrêmement prenante par ses décors qui ont un intérêt puisque l’arrière-plan aura son rôle à jouer. Ce plan-séquence, c’est un moyen de nous dire voilà les trois personnages principaux de l’intrigue et rien n’est laissé au hasard. Une fois que cette séquence se finit, c’est tout un autre aspect du film qui commence.

Cet autre aspect du film, c’est de faire un jeu avec des enjeux dramatique. Cette seconde partie du film sera plus posé, plus lente, mais pas du tout intéressante. Joe Russo qui s’occupe du scénario, reprend tous les codes des films d’action qui faisait du drame. C’est tellement long et beaucoup trop classique pour qu’on puisse se passionner. Au bout d’un moment, il faudrait arrêter de faire comme les vieux films d’action qui se rallonge pour pas-grand-chose et assumer d’avoir un film plus court, mais très rythmé.

On savait les limites de faire du drame dans Endgame, on connaît maintenant les limites de Joe Russo à écrire du drame. Le temps semble long et beaucoup trop long quand le personnage de David Harbour (Gaspar) rentre en scène. La discussion entre Tyler Rake et Gaspar résume bien l’aspect dramatique du film complètement raté et le dénouement de cette phase est tout sauf surprenant ce qui nous frustre encore plus, car le film n’a pas cette volonté de raconter une autre histoire. Sa volonté, c’est de faire du spectaculaire et cet aspect-là, on est content de le revoir pour le final du film qui est époustouflant. Comme au début du film, on ne parle plus, on ne respire plus, on est plongé au feu de l’action.

On peut reprocher, la dernière scène qui annule toute l’émotion d’une scène assez forte et la promesse d’une suite que je trouve inutile. D’ailleurs cette suite à été confirmé et je ne comprends pas cette décision. On avait la possibilité d’avoir un film one shot efficace qu’on n’aurait pas oublie, mais cela risque de devenir une saga d’action complètement lambda, car Tyler Rake n’a pas une histoire qui doit s’approfondir et n’a pas un background exploitable sur plusieurs films. Tyler Rake, ce n’est pas l’élément important du film, c’est l’action. C’est pour cela que le titre VO est importante, car c’est avant tout une mission d’extraction.

Tyler Rake est disponible sur Netflix


Si l’on considère comme un one shot Tyler Rake est une très bonne surprise avec un Chris Hemsworth qui remplis parfaitement son rôle, même si c’est compliqué, car l’aspect dramatique est raté. En tant que saga, il faut voir ce que préparent les frères Russo, mais je ne le vois pas d’un bon œil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s