Your Name : Un véritable phénomène inoubliable

Encore aujourd’hui, « Your Name », le quatrième film de Makoto Shinkai est considéré comme un phénomène depuis sa sortie au cinéma le 26 aout 2016 au Japon. Ce succès populaire fait de Makoto Shinkai, un nom assez important, alors que ses travaux étaient assez niche pour le grand public.

On pourrait en parler longuement de l’aspect de « Your Name » qui bat tous les records dans les différents Box-office. Je n’ai pas tous les chiffres sous la main, mais Your Name est un véritable phénomène populaire. Ce n’est pas souvent que cela arrive, surtout pour des films dont le cinéaste n’était pas un nom important du cinéma d’animation japonais. Je vous invite à demander à des gens si le nom Shinkai évoque quelque chose avant Your Name, vous verrez qu’on aura beaucoup de non par rapport aux autres grands noms du studio Ghibli ou encore Mamoru Hosoda qui a une notoriété assez intéressante dans notre pays. Même le studio qui produit le film, semble assez méconnu en France. Le studio Toho pour les connaisseurs était le studio des grands cinéastes japonais tel que Kurosawa ou Ozu. C’est aussi la maison de Godzilla au Japon, mais pour l’animation, c’est pas non plus un studio très réputé à l’internationales. En parlant de son succès, je vois « Your Name » sortie de nulle part.

« Your Name », raconte l’histoire de Mitsuha, une adolescente vivant dans une famille traditionnelle, ou son rêve est de quitter la montagne pour découvrir la vie à Tokyo. Chose qu’elle va connaître, mais dans la peau d’un garçon se nommant Taki, un jeu lycéen qui lui vit à Tokyo dont sa vie est assez occupée entre son petit boulot, l’école et ses amis. Pensant que ce n’est pas la réalité, Mitsuha se projette dans la vie de ce jeune garçon. Tout bascule quand Taki rêve également de la vie dans les montagnes entouré d’une famille traditionnelle, sauf qu’il a pris la place de Mitsuha. C’est toute une relation qui s’installe chez les deux personnages quand ils acceptent cet échange de corps, tout en essayant de comprendre quel mystère ce cache derrière ces rêves.

Ce principe d’une relation qui se vit à distance, est quelque chose qu’on voit assez fréquemment dans le cinéma de Makoto Shinkai. Quand ce n’est pas le sujet principal, il arrive un moment dans le film ou les deux protagonistes qui éprouvent quelque chose sont séparés.  Ce procédé nous rappelle énormément son second long-métrage « 5 centimètres par secondes » (2007). Il était question de deux écoliers séparés par les choix de vies, mais dont l’amour continue d’exister. C’était une période ou Shinkai se cherchait encore dans sa manière de raconter une histoire, lui qui décidait de raconter ce film en segments. cela donnait un côté expérimental, mais loin du côté laborieux de son premier long-métrage ( La Tour au-delà des nuages).

Si le procédé semble se ressembler, c’est un tout autre film que nous propose le cinéaste japonais. Cela se ressent dans sa manière de raconter l’histoire, ou après « 5 centimètres par secondes », il passe à une narration plus traditionnelle, plus simple à suivre, mais correspondant tout à fait à son cinéma. Avant « Your Name », il avait réalisé en 2011 « Voyage vers Agartha », qui pourrait être le film le plus Ghibli que ce soit dans une narration proche d’un Miyazaki, dans la conception de son univers, mais dans des thématiques qui sont dans la continuité du cinéma de Shinkai.

Comme je le disais, les deux films sont assez différents. Les deux personnages ne se connaissent pas comparés aux deux personnages de « 5 centimètres par seconde ». Your Name va plus parler du fait que les deux personnages vont apprendre à se connaître au fur et à mesure qu’ils échangent de corps, pendant leurs rêves. À travers les rêves, il y a une forme d’apprentissage de la vie. D’un côté Taki, en prenant la place de Mitsuha, va apprendre la vie dans une ville rurale, avec les fameux rituels pour le sanctuaire afin de créer du Kuchikamizake, qui est une manière de créer du saké. De l’autre Mitshha en rêvant d’être un garçon à Tokyo va apprendre les joies de vivre dans une ville débordante de choses à faire, le plaisir d’être dans un café très sympathique, et vivre le fameux jonglage les cours et le boulot afin qu’on puisse gagner de l’argent. 

Plus qu’un apprentissage de la vie au japon, le film est un apprentissage sur l’autre. Taki apprend ce que c’est d’être une fille, d’être dans un corps d’une fille. Mitsuha quant à elle, apprendra ce que c’est d’être un garçon. Le film de Makoto Shinkai est très intéressant et parlera forcément aux adolescents, même si certains aspects semblent assez gros, mais le film ne forcera jamais dessus. 

Très vite, le mot qu’on ressort du film est voyage. Les deux personnages quand ils rêvent l’un de l’autre font un voyage, mais plus sur un côté spirituel, sans trop vraiment savoir ce qui déclenche le pourquoi du comment. Je parle de voyage, plus dans un sens découverte du Japon. Makoto Shinkai se présente comme un guide et le cinéaste nous présente un Japon sous toutes ses formes. On passe du Tokyo assez grand et vive qu’on a tous vu en carte postale ou dans une fiction se passant à Tokyo, à la tranquillité et au charme des traditions de la petite ville Itomori qui est une ville fictive, mais qui se base sur la ville de Hida dans la préfecture de Gifu.

On est habitué par une animation assez qualitative chez les films de Shinkai. Depuis le début de sa filmographie, il nous emmène vers des endroits qu’on n’oublie pas. C’est comme si on avait visiter ces endroits et qu’on avait des cartes postales de nos voyages. Depuis « Voyage vers Agartha », le cinéaste, semble avoir passé un cap, avec une animation correspondant tout à fait à ses ambitions. Your Name ne fait pas exception et Makoto Shinkai se montre comme guide touristique du Japon. Ce qui est assez marquant, ce sont toutes les scènes se passant à Itomori. Comme dit précédemment, Itomori est une ville fictive, mais plus que de s’être inspiré de l’architecture de la ville de Hida, il a retranscrit dans son film l’âme et la tradition de cette ville. C’est pareil pour ce qui est de Tokyo, la ressemblance est assez frappante et on a cette envie de partir au Japon. Malheureusement avec la situation sanitaire actuelle, c’est pas tellement évident. En attendant, on va sur Youtube et on regarde des vidéastes qui sont aller au Japon pour observer ce qui a inspiré les magnifiques décors du film de Makoto Shinkai.

Par l’intermédiaire de Your Name, la ville de Hida est devenue une véritable attraction touristique ou de nombreux touristes ont fait le déplacement pour pouvoir admirer la beauté de ce petit coin. C’est intéressant de s’arrêter de ce point pour nons montrer l’impact d’un film sur une ville comme Hida qui a attiré 750 000 touristes depuis la sortie du film. 

On connaît assez bien le cinéma de Makoto Shinkai par ses thèmes qui évoque l’amour, la distance. Toujours dans ces thèmes, il a même évoqué d’une très belle façon le deuil dans « Voyage vers Agartha », mais avec Your Name, on voit un cinéaste qui pense énormément à la nature et à notre planète. C’est quelque chose qu’on verra dans le cinéma de Shinkai après Your Name avec son dernier long-métrage en date « les enfants du temps » (2019)

C’est d’ailleurs sur cette thématique d’une catastrophe naturelle que le film a eu un écho assez important au Japon, nous amenant vers un début de réflexion dans cette compréhension du phénomène Your Name. Souvenez-vous en 2011, avec le tremblement de terre et tsunami de Tohoukou qui a fait énormément de dégâts et à causé la perte de 15 000 personnes. Plus qu’un cinéaste qui était marqué par cet événement, c’est tout un pays qui a raisonné, notamment chez les habitants dans ces zones fragiles, qui sont sans-cesse en danger avec les différentes catastrophes naturelles.

La différence est que Your Name amène du positif chez le spectateur. En mettant en avant des jeunes qui veulent sauver toute une population afin d’éviter une terrible tragédie. Le film de Makoto Shinkai est avant tout très orienté pour les jeunes, il l’est encore plus avec l’engagement du cinéaste qui souhaite avant tout apporter un message positif à travers ses personnages et la musique du groupe de rock Radwinps dont l’utilisation de Shinkai est assez intéressante. Sous ces airs d’un film qui pourrait être trois OAV, il cache sa narration façon segment, pour garder ce côté fluide, tout en expliquant que l’histoire comporte plusieurs parties, avec chacune son lot d’émotions. 

Your Name est donc un succès assez énorme comme je l’évoquais au début de cette chronique. Pour reprendre mon titre, c’est un phénomène qui a débarqué sans vraiment prévenir qu’il allait battre beaucoup de records. Tout d’abord dans son pays au Japon ou dès le début la tempête, Your Name a frappé fort en atteignant 10 milliards de Yen lors du 28e jour, faisant du neuvième film le plus rentable du Japon. Pendant cette même période, il devient ainsi le cinquième anime le plus populaire de l’histoire, dépassant même des films de Miyazaki comme « Ponyo sur la falaise »

Lors de sa quatorzième semaine, le film continue de s’installer dans le haut du box-office japonais. Non seulement, c’est le film le plus vendu en 2016, avec 218,2 millions de dollars, mais quand on le compare toute années au box office confondus dans l’animation au Japon, il y a que le voyage de Chihiro qui a fait mieux.

Après son passage au Japon, le film a aussi fait des ravages en Corée, ou la aussi, on peut apercevoir un véritable engouement autour du cinéaste. On est sur un film important en Asie qui réussit à trouver sa place à côtés des ogres comme les films du studio Ghibli. Ce qui est intéressant c’est Makoto Shinkai qui n’avait pas forcément une très grosse aura, mais qu’en est-il quand il est arrivé chez nous, en France.

Il est important de rappeler le contexte sur comment va l’animation en France. L’animation est quelque chose qui marche plutôt en France, mais quand on s’appelle Miyazaki ou qu’on est une grosse franchise. Seulement trois films d’animation ont atteint la barre du million d’entrées. Puisqu’on parlait de grosse franchise, l’un d’entre-deux, c’est le premier film Pokémon qui en 2000 a rassemblé 22 millions de Français. Les deux autres films à avoir dépassé le million en France sont deux films de Miyazaki avec « Le Voyage de Chihiro » en 2002, et « le Château Ambulant » en 2005.

Your Name ne fera pas ce score, car le distributeur Eurozoom n’a pas eu l’occasion de faire une sortie assez large, vu la difficulté en France de distribuer de l’animation quand on n’est pas Miyazaki ou qu’on n’est pas un studio américain comme le secteur d’animation de Disney ou chaque film est largement distribué et regardé. Néanmoins, la tempête Your Name est présente en France bénéficiant de l’élan des fêtes de fin d’année, avec une bouche à oreille permettant au distributeur d’augmenter son nombre de copies avec les fêtes de fin d’année. C’est là qu’on a vu apparaître toutes les vidéos critiques sur Your Name, qui était assez demandé, par toute une communauté fan d’animation et qui voient beaucoup de gens s’intéresser à Your Name. Nul ne doute qu’avec une distribution plus large, le film aurait pu être proche des standard Ghibli, mais c’est tout de même 250 000 entrées en treize semaines d’exploitation, se plaçant même devant « Le garçon et la bête » de Mamoru Hosoda, qui comparé à Shinkai a une petite notoriété en France.

Depuis Your Name, il y a une véritable hype autour du cinéaste japonais. Outre les remarques sans réelle intelligence de dire qu’il est le nouveau Miyazaki, on attendait énormément ce qu’il allait faire avec son prochain long-métrage « les enfants du temps ». Je n’ai pas de chiffres concret concernant le box-office en France, à part qu’il a fait un meilleur démarrage que Your Name. Au Japon, lors de sa semaine d’ouverture comparé à Your Name, il y a eu une augmentation des revenus du film de 28,6 % . Preuve que maintenant Makoto Shinkai est un nom qui intéresse le grand public dans le monde et que chaque oeuvre de ce cinéaste va être attendu, même si je suis sceptique quant à la réussite de nous émerveiller une seconde fois.


Pour aller plus loin que cet article, je vous recommande d’aller sur : Manga Tokyo (article anglais) / The Atlantic (article anglais) / Donnie Jeep (youtube)

Pour aller plus loin que le film, je vous recommande d’aller sur : Wow ! Japan ([Hida / Itomori Edition] The Real Life Locations of the Hit Anime Film “Your Name”)

Your Name ( Kimi no na wa en VO) est un film réalisé et écrit par Makoto Shinkai.

Disponible en DVD et Blu-ray par Aanime et en SVOD sur Netflix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s