Veronica Mars – Saison 1 : Une envie de redevir adolescent et de découvrir cette série

Veronica Mars semble être au premier abord une adolescente ordinaire. En fait, futée et courageuse, la jeune fille s’emploie à résoudre les mystères les plus enfouis que cache la petite communauté de Neptune. Et par la même occasion, elle espère élucider le scandale qui a ruiné la vie de son père ainsi que le meurtrier de sa meilleure amie, Lilly Kane.

Affiche

Veronica Mars fait partie de ses séries qu’on entend beaucoup parler, mais que je n’ai jamais eu l’occasion de regarder. Je connais la réputation de la série, je sais que j’aurais pu apprécier si j’étais adolescent, mais je n’ai jamais eu l’occasion de voir cette série. Arrive le moment ou la série est diffusée tous les samedis soir en fin de soirée sur Warner TV et ayant arrêté Riverdale cette année, je n’ai plus cette série orientée teen que je picorais quand je faisais autre chose comme écrire une critique. C’est devenu rapidement un RDV du samedi et un rendez-vous dans lequel je prenais goût. Je voulais savoir la suite d’autant plus que le fil rouge est captivant et nous tient en haleine pendant sa vingtaine d’épisodes.

Je reproche à beaucoup de séries teen de parler de choses qui ne concernent pas le public qui regarde ces shows. Je vais beaucoup parler de Riverdale qui est mon dernier exemple de série Teen sur lequel je me suis attardé longuement, mais dans la série de la CW, on nous fait croire que ce sont des adolescents, mais ce sont en réalité, des jeunes adultes. Il Suffit de voir le corps d’Archie très montré par la série qui nous fait vite comprendre que ce n’est pas adolescent. La série peut même être dangereuse, car le public de cette série est naïf, ils vont croire que ce sera la normalité. Veronica Mars est une série d’une autre époque, mais c’est une époque qui nous manque énormément. Il y a cette simplicité dans l’écriture pour nous raconter les problèmes qu’elle va rencontrer, des problèmes qu’on a connus à des degrés différents. Sur le côté Veronica Mars détective c’est aussi une écriture simple, mais cohérente. En dehors du fil rouge qui est une énorme affaire, on va plutôt la voir faire des trucs tout simples liés aux problématiques que peuvent rencontrer des gens. C’est par cette simplicité que chaque épisode est très agréable à suivre sans avoir une envie de s’arracher les yeux. 

Cette première saison est même surprenante et va plus loin que les soucis et la vie d’une lycéenne. Ses thématiques sont très fortes comme le fait pour Veronica d’avoir perdu sa meilleure amie, qu’elle soit isolée. Par sa mise en scène, on ressent qu’elle se sent si seule, et qu’avec cette tragédie, elle a perdu une innocence qui illustre les adolescents. Les autres personnages ont aussi une personnalité et évoquent d’autres thématiques. Parler de l’isolement, parler du deuil pour une série qui n’avait pas l’air d’être sérieuse, mais qui tout au long de cette première saison évoque quelque chose de très fort. Pourtant, on peut être perturbé par son pilote. Le switch entre le présent et le passé n’est pas évident à prendre en main, d’autant plus que la série à du mal à trouver son rythme, mais une fois que les personnages s’installe et qu’on enlève quelques personnages parasite n’apportant plus grand chose à la série et se concentre uniquement sur Veronica (Kriste, Bell), son ex (Teddy Dunn), le copain (Jason Dohring) de sa meilleure amie décédée, son père (Enrico Colantoni) et son meilleur ami (Percy Daggs III). On est pleinement installé pour passer un excellent moment. Je n’aime pas ce terme et je ne suis pas totalement fan de la démocratisation de cette technique de visionnage, mais si on était sur une plateforme de SVOD, ce serait une série ou le binge serait naturelle. Je regrette de ne pas avoir découvert cette série plus tôt, qui m’aurait sans doute beaucoup parler et j’aurais adoré faire des théories avec des copains et des copines. 

Affiche

Veronica Mars – Saison 1 est une série de Rob Thomas. Avec Kristen Bell, Percy Daggs III, Teddy Dunn, Jason Dohring, Francis Capra et Enrico Colantoni.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :