[FIFF 2021] A thief’s Daughter : Une véritable héroine

Toute sa vie, Sara a été livrée à elle-même. À 22 ans, avec un bébé à charge, elle aspire à former une famille normale avec son jeune frère et le père de son enfant. Mais son père Manuel est de retour après des années d’absence passées en prison. Sachant qu’il est une menace pour ses projets, Sara prend une décision difficile : l’éloigner d’elle et de son frère.

Des portraits de femmes fortes dans ce festival, c’est quelque chose qu’on a souvent eu, mais ce portrait a de quoi inspirer beaucoup de femmes. Sara est une femme qui avec un père en prison, un petit frère et un bébé a toujours appris à se débrouiller seule. Malgré les difficultés que lui pose ce monde, elle semble vouloir se battre afin de pouvoir former sa petite famille. La caméra de Belén Funès ne va jamais la lâcher et va nous montrer le quotidien de Sara. La caméra est témoin d’un quotidien d’une grande femme qui est une véritable héroïne. Ce sont ces femmes qui sont les héroïnes de notre monde. Les obstacles sont nombreux entre son handicap auditif, son petit frère qu’elle va rendre visite dans un orphelinat, la difficulté d’élever un enfant seul ou encore la réapparition de son père, sortie de prison. Mais tout cela elle va le braver afin de réussir son objectif. On peut voir Sara comme un véritable modèle pour plein de monde, avec un message d’espoir de ne jamais lâcher, malgré que la société peut nous tendre à tout moment des bâtons. 

Par sa réalisation, c’est un film d’une justesse dans sa beauté. Il n’y a rien de plus beau que de laisser son actrice s’exprimer. Greta Fernandez se marie avec son personnage pour nous offrir une grande performance dans les bons moments, comme dans les mauvais moments. Elle exprime pleinement son potentiel quand l’élément perturbateur arrive. Avec une caméra plus agitée, la cinéaste espagnol capte le dilemme de Sara.  Entre le fait de vouloir accueillir son père, ou s’éloigner de lui en protégeant son Frère . Dans sa conclusion c’est d’une beauté, comme nous l’offre si souvent ce cinéma espagnol qui ne manque pas de talent. Ce plan fixe sur Sara explique plein de choses sur son combat, sur sa peur. C’est un film qui a eu le temps de s’exprimer et cela permet de ressortir la puissance de ce dernier qui au premier abord semble lambda, mais qui a une grande profondeur par ce que ressent Sara. Tout est résumé sur ce plan fixe. 

On peut voir ce film comme un film social à la Ken Loach. En montrant le quotidien de Sara, nous voyons aussi les difficultés pour une personne comme Sara de trouver sa place au sein de son pays. Son combat c’est pas seulement de vouloir s’éloigner de son père pour protéger son frère. Il y a aussi une question, de trouver un travail, de trouver une stabilité pour élever son enfant dans de bonnes conditions et dans la même occasion, récupérer son petit frère qu’elle aime tant. On est certes moins dans le message pessimiste de l’habitué du festival de Cannes, mais on comprend néanmoins toutes les inégalités de ce pays.

Sara est un véritable puits d’inspiration face à la difficulté. Brillamment interprétée par Greta Fernandez, elle nous offre une prestation faite avec le cœur. Que ce soit par sa réalisatrice, ou par l’actrice, c’est deux personnalités du cinéma qu’on veut revoir très vite et qui ont un très grand cœur qui risquera de toucher encore plus de monde. 

A thiefs Daughter est un film de Belén Funes, écrit par Marçal Funes et Belén Funes. Avec Greta Fernàndez, Eduard Fernàndez et Alex Monner.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :