[FIFF 2021 ] A Regular Woman : Portrait poignant d’une femme face à tout un système.

Aynur Sürücü, jeune allemande d’origine turque, est contrainte de quitter l’école à l’âge de 16 ans afin d’épouser un cousin à Istanbul. Enceinte, elle se rebelle et quitte son époux violent. Elle retourne avec son enfant auprès de sa famille à Berlin.

Même si cette dernière est persuadée que son évasion a déshonoré la famille, Aynur refuse de laisser ses frères et ses parents dicter ce qu’elle peut et ne peut pas faire. Au lieu de cela, elle essaie de vivre sa propre vie, commence un apprentissage et sort la nuit…

A Regular Woman: Özgür Karadeniz, Almila Bagriacik

Il y a des films qui ne perdent pas de temps et qui ne veulent pas entretenir un suspense sur un fait réel pendant 1 h 40. En nous annonçant dans ses premiers instants la mort d’Aynur Sürücü et nous indiquant qui l’a assassinée, on sait de suite que le film va adopter un angle bien précis. Il y a encore plus de puissance quand la voix off n’est d’autre que l’actrice qui incarne Aynur Sürücü : Almila Bagriacik. En mettant Aynur en narratrice du film, Sherry Hormann, la réalisatrice, met une voix à toutes ces femmes qui n’avaient pas de quoi s’exprimer face à la violence qu’elles éprouvent chaque jour. Ce film est non seulement un porte-parole pour toutes ces femmes, mais c’est aussi un moyen de nous rappeler que ce n’est pas une fiction. Des femmes se font réellement tuer, car elles n’ont pas décidé de suivre le modèle familial. Elles ont décidé de vivre à leur manière, d’élever leurs enfants sans l’endoctrinement d’une interprétation d’une religion. 

“A Regular Woman”, retrace tout ce combat que va mener Aynur Sürücü. Elle a quitté l’Allemagne pour épouser lors d’un mariage forcé un cousin à Istanbul. Ce dernier, étant violent, va l’amener à s’enfuir et revenir auprès de sa famille. C’est en revenant auprès de sa famille, que son émancipation arrive. Ce qui est intéressant, c’est de suivre les procédures de son émancipation qui commence par le fait d’enlever le voile, pour aller dans un foyer de jeunes mères et tomber amoureuse sans que personne lui dise quoi que ce soit, mais elle ne va jamais détester sa famille. De la façon dont s’est montré Sherry Hormann, on ne peut être qu’admiratif quand on voit le combat de cette femme qui face à l’oppression du modèle de vie de sa famille, face aux insultes qu’elle va subir chaque jours ne va jamais céder. C’est très fort le message que veut passer la réalisatrice en racontant l’histoire d’Aynur.

Le constat est assez simple suite au visionnage du film. On pourrait penser que tout ceci n’est qu’une fiction, que ce n’est plus possible. Ce que nous montre Sherry Hormann n’est que la stricte réalité. Cette histoire est entièrement réelle. A regular Woman est un film extrêmement documenté. Après avoir vu le film, il y a une injustice qui nous envahit. Aynur Sürücü voulait tout simplement vivre sa vie. Ce film, c’est le patriarcat démontré de la première à la dernière minute. Tout repose sur les hommes, les femmes ne peuvent rien faire, ne peuvent pas vivre. Même si cette jeune femme a été assassinée par son frère qui est l’exemple d’un garçon aveuglé par l’éducation religieuse qu’il a reçu, Aynur Sürücü est un motif d’espoir pour énormément de femmes. Le film ne se trompe pas quand il nous montre le procès. Ce n’est pas seulement le procès d’Aynur Sürücü, mais aussi le procès d’énormément de femmes qui subissent encore aujourd’hui ce qu’on voit dans le film dans énormément de pays. Le motif d’espoir est que le film nous montre cette importance de combattre. Aujourd’hui, si le film arrive à avoir une bonne distribution après sa tournée en festival, A Regular Woman peut être le porte-parole de toutes ses femmes qui mènent ce combat sur la liberté de vivre loin d’un système néfaste.

A Regular Woman

A Regular Woman, est un film réalisée par Sherry Hormann, écrit par Florian Öller. Avec Almila Bagriacik et Aram Arami

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s