Moxie : C’est enfin l’heure de la rébellion

Inspirée par le passé rebelle de sa mère et une nouvelle amie, une ado timide de 16 ans publie une revue anonyme dénonçant le sexisme dans son établissement scolaire.

Moxie: Hadley Robinson


Des comédies teen se passant dans un lycée, c’est quelque chose d’assez habituel dans le cinéma américain. C’est même devenu à part entière un genre cinématographique dans lequel on s’est tous réfugié. Du côté de ma génération, on a surtout connu des films comme “Lolita Malgré moi” et la grande trilogie Disney Channel qui occupait beaucoup de soirées Karaoké “ High School Musical”. Même si on passait de bons moments devant ces films qui ont biberonné ma pré-cinéphilie, ce ne sont pas des films dans lesquels on a envie d’en parler logement. Néanmoins, la teen-comédie américaine est arrivée à un tournant très intéressant pour la nouvelle génération qui est le public de Netflix. Moxie va surtout donner un nouvel élan à ce genre qui en avait grand besoin.

On voit rapidement la différence entre Moxie et les autres films. On acceptait la discrimination, on acceptait les listes sexistes sur les filles au prétexte que c’était marrant. Quand on parle de harcèlement, on a tendance à dire que le mec t’enquiquine et ce n’est pas grand-chose. Il y a aussi le fameux passage des vêtements, un garçon a le droit de porter un débardeur, mais une fille, c’est interdit, encore plus quand elle a des formes, car vous comprenez, il ne faut pas traumatiser les garçons encore plus les sportifs, qui sont les grands gentils, c’est bien connu. Tout cela, Amy Poehler le raye de la carte afin d’adresser un message aux nouvelles générations, en particulier les adolescentes. Elle a bien raison, ce qui se passe dans les lycées et dans les teen comédie n’est pas normal, n’est pas acceptable et n’est surtout pas tolérable. Même si la réalisatrice ne va pas au bout de tout ce qu’elle exprime, elle en parle et c’est ce qui est le plus important. Combien de fois on a invisibilisé le harcèlement dans les écoles américaines ou françaises ? Beaucoup trop à mon sens.

Malgré des soucis d’écriture et un cahier de charge sauce Netflix, Amy Poehler éveille en nous un sentiment de rébellion comme c’est le cas pour Vivian (Hadley Robinson). On s’en veut même d’avoir accepté ce qui se faisait avant. Chaque moment important du film, est un moyen pour nous de dire que cela doit changer. Si cela fait cet effet sur moi, une personne qui n’est plus au lycée, qui a la vingtaine et qui est dans la vie active, je n’imagine pas comment cela doit résonner très fort pour le public concerné par le film montrant les différentes problématiques. C’est pour cela que « Moxie » arrive au bon moment pour toute cette génération, « Moxie » est un film moderne sur lesquels cette génération peut s’appuyer pour combattre. C’est aussi très important que sa réalisatrice mette en avant les différents moyens de combattre et la nécessité pour cette génération de faire bouger les choses. Cette génération a les clefs du camion en main pour faire changer les choses.

Avec une soundtrack très axé sur du rock, la cinéaste américaine donne une énergie supplémentaire qui est la bienvenue. Quand on écoute “Rebel Girls”, on entend un texte qui parle d’une volonté de rébellion que mène la réalisatrice. Quand on entend cette chanson, on a aussi envie de se lever, poing en l’air et faire des choses en faveur de cette lutte que mènent toutes les femmes.

On parle d’un film pour adolescentes, mais c’est aussi un film qui est intéressant à mettre en main à de jeunes garçons. Eux aussi peuvent faire des choses pour ce combat est de très belles choses à leurs manières. En regardant le film, on se rend compte que c’est un combat important qui concerne tout le monde et en particulier cette génération et les prochaines générations.

Après « Moxie » n’est pas parfait, « Moxie » aurait mérité d’avoir une écriture plus aboutie, mais vous savez quoi, ce n’est pas grave. En parlant des problématiques, en parlant des différentes manières de combattre, c’est un film ou on accepte les défauts, le film d’Amy Poehler fait quelque chose, que les autres films ne font pas. À travers ce long-métrage, c’est une manière de faire exister le féminisme inclusif qui regroupe toutes les formes de combat. Avec « Moxie, nous avons la véritable définition du féminisme et de notre engagement. Espérons maintenant que la cinéaste aura réussi à lancer un grand mouvement dans le cinéma qui peut aider cette génération à faire bouger les choses. 

Moxie

Moxie est un film de Amy Poehler et écrit par Tamara Chestna et Dylan Meyer. Il est adapté du livre Moxie, écrit par Jennifer Mathieu. Avec Hadley Robinson, Lauren Tsai, Patrick Schwarzenegger, Nico Hiraga, Sydney Park, Josephine Langford, Clark Gregg, Josie Totah, Pascual-Peña, Anjelika Washington, Charlie Hall, Sabrina Haskett, Ike Barinholtz, Amy Poehler et Marica Gay Haden

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :