1492 : Christophe Colomb – La Légende de Christophe Colomb

1492. Le navigateur Christophe Colomb (Gerard Depardieux) essaye depuis des années de convaincre les rois d’Europe de soutenir son projet de découvrir une route maritime vers les Indes en passant par l’ouest. Ce sont finalement les souverains espagnols qui lui viennent en aide. Dans la nuit du 11 ou 12 octobre 1492, après un long et éprouvant voyage, les marins aperçoivent un bout de terre. Mais pas celle qu’ils avaient imaginée…

L’idée de faire un film sur Christophe Colomb vient de la journaliste française Roselyne Bosch. Nous sommes en 1987, on approchait du 500e anniversaire de l’arrivée de Christophe Colomb dans le continent américain. Pour son article, elle a examiné des lettres de Colomb à la reine Isabelle et au roi Ferdinand. Au cours de ses lectures, elle se rend compte que tout cela pouvait donner un scénario intéressant. Prenant le chemin d’un scénario d’un biopic plutôt qu’un article, la journaliste fera des recherches supplémentaires, se référant ainsi sur les événements caractérisant les voyages de l’explorateur que l’on peut lire sur des biographies, des documents originaux et des traductions. En s’associant au producteur français, Alain Goldman, le but était d’attirer un réalisateur majeur qui pourrait mettre en image l’histoire de cet homme. C’est ainsi qu’iels rencontrent Ridley Scott et Mimi Polk Sotela, la productrice de Thelma et Louise et la vice-présidente de la société de production du cinéaste britannique.

Hasard du calendrier ou pas, la sortie du film en France le 12 octobre 1992, coïncide avec ce fameux 500e anniversaire ou Christophe Colomb a débarqué dans les caraïbes en visitant l’île du Giuanahani. Même si ce n’est pas au même moment de l’année, nous avons eu deux films sur le grand explorateur. Cela pouvait entraîner un sentiment de confusion chez les spectateur.trices. Je ne vais pas vous le cacher, avant que je refasse un visionnage, l’image que je me faisais du film était un mélange des deux films. Si le film de John Glenn s’intitulant Christophe Colomb : La découverte, s’intéresse avant tout au voyage de la découverte, le film de Ridley Scott se concentre sur quelque chose de bien plus grand.

1492 : Christophe Colomb

C’est justement parce que Ridley Scott s’intéresse à autre chose que 1492 est si grand. Il serait trop facile de faire cette chronique en évoquant que le côté voyage n’intéresse pas le réalisateur. Au contraire, cet aspect l’intéresse Le début du film montre les difficultés de cette première aventure. Une fois qu’on découvre cette nouvelle terre, c’est le monde qui crée des ponts entre les différents continents. C’est quelque chose de très Scottien de montrer un monde qui n’a pas de frontière. Il est très facile d’aller d’un pays à un autre comme il le faisait dans les Duellistes. Une fois que l’on va quelque part, il y a plus le danger d’aller vers l’inconnu. Tout est une formalité

Tout le propos de 1492 est de raconter l’impact de cette découverte. Si au début, on suit un Christophe Colomb qui a une vision utopiste d’un nouveau monde, d’un paradis, on assiste comme l’indique le titre en VO à conquérir ce paradis. Ridley Scott n’idéalise pas le côté découverte. Il montre réellement les raisons de pourquoi notre société fait des recherches. Malheureusement, on se rend compte à quel point on ne le fait jamais pour la science ou pour le progrès, mais pour confirmer ce que l’on sait déjà. Il n’est jamais question d’avancer, mais de montrer notre rapport de force. L’humain à ce besoin d’exprimer sa puissance, en dominant l’autre. Toute cette œuvre parle du fait qu’on dépossède ce que l’autre possède. C’est toute la perversion de la découverte qui est mise en scène. C’est quelque chose que Scott refera dans d’autres films comme quand il reviendra dans ses prequels d’Alien.

1492 : Christophe Colomb

L’autre grand sujet du film de Scott, c’est de parler réellement de Christophe Colomb. Qui était cet homme qui a fait peut-être l’une des plus grandes découvertes de l’histoire. C’est par cette grandeur que le cinéaste fait de 1492 une grande fresque, On va suivre un personnage habité par de nouvelles découvertes, par cette envie idéalisé de croire au paradis par l’intermédiaire de ce nouveau monde. C’est quand Colomb prend de l’âge, que Depardieu montre ce que Colomb vivait à la suite de cette découverte. Encore mieux, il montre réellement cet homme détruit parce qu’on l’a dépossédé de son œuvre en attribuant le mérite à quelqu’un d’autre. Il y a rien de plus horrible que de concentrer toute sa vie à cette découverte et à la création d’un autre monde, mais être confronté par des intérêts politiques et religieux voyant ce nouveau monde d’une autre manière, mais détruisent ce que pouvait incarner cet endroit.

On le comprend, 1492 est un film véritablement grand. On voit également quelque chose de très propre dans le cinéma de Ridley Scott de voir l’être humain qui a sans cesse besoin de créer quelque chose quand il y a une découverte. Scott, participe aussi à cette envie de raconter sans concession qui était Christophe Colomb, pourquoi il a été effacé par le gouvernement espagnol. C’est véritablement une œuvre qui prend part à l’écriture de la légende de cet explorateur. D’ailleurs, il y a rien de plus beau que cette manière qu’il a de finir ce grand film historique. C’est peut être la fin de l’histoire de la conquête du paradis, mais pour Colomb par l’intermédiaire de tache d’encre que nous voyons sur le manuscrit, c’est le début de l’histoire de Christophe Colomb dans ce qu’il a réellement fait et comment on va la raconter dans les livres d’histoires.

1492 : Christophe Colomb

1492 : Christophe Colomb ou 1492 : Conquest of Paradise est un film réalisé par Ridley Scott et écrit par Roselyne Bosch. Avec Gérard Depardieu, Armand Assante et Sigourney Weaver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :