My Broken Mariko : Ce dernier voyage, je vais m’en souvenir toute ma vie

Mariko et Shii-chan sont amies depuis le collège et ont maintenu leur amitié au fil des années. Lors de sa pause déjeuner, Shii-chan devenue employée de bureau, apprend le suicide sa meilleure amie aux nouvelles. Sous le choc, Shii-chan cherche à découvrir pourquoi son amie déjà brisée s’est finalement suicide

Quand j’entendais parler de My Broken Mariko, je me disais déjà qu’on avait affaire à une œuvre immense. Quand tout ce monde est emballé par ce titre, c’est qu’il y avait bien une raison. 

Je ne me suis pas trompé. My Broken Mariko est puissant. La Mangaka me fait traverser ce que ressent son personnage qui apprend la mort de sa meilleure amie : Mariko. On ne connaît pas Mariko, mais à travers la lecture, on apprend à la connaître. Elle nous montre des moments déchirants. La seule émotion qui me vient est de pleurer.

Je me revois entrain de lire les premières pages. Je n’ai certes, pas connu ce moment ou Shii-Chan apprend la mort de Mariko. L’autrice, trouve à chaque fois les bons mots, arrive à être juste dans ses dessins, afin que je sois dans un état de compréhension avec ce personnage. Je ressens une impuissance. On subit cette mauvaise nouvelle, sans savoir trop comment réagir dans les premières secondes. Réfléchir devient compliqué. Sans se rendre compte, on est noyé soit dans une haine, dans une tristesse ou encore, on veut rendre hommage à son amie. My Broken Mariko, c’est un peu tout cela. Ce n’est certes pas un joli voyage, mais ce que va entreprendre ce personnage en deuil reste une aventure dans laquelle on va prendre part. 

Wada Hirako arrive à être juste quand elle évoque le deuil. Je repense à ces moments de flash-back remplissant les différentes pages du manga. Comment se souvenir d’une amie. Doit-on uniquement garder les bons souvenirs, faut t’il se forcer à évoquer les mauvais souvenirs ? 

Il y a une peur d’oublier. Ce que montre la mangaka est terrifiant. Shii-Chan ne peut pas oublier Mariko, parce qu’il y avait quelque chose de sincère, quelque chose de réel. C’était sa confidente, mais pas seulement. On comprend cette grande tristesse.

On a évoqué le fait de penser aux personnages à travers les souvenirs qu’on peut avoir. Quand on a aimé quelqu’un qu’on ne peut plus voir, il y a une manière pour que cette personne reste à côté de nous, grâce à l’aspect matériels des objets. Ils renferment des souvenirs qui rappelle ce qu’était Mariko. L’urne funéraire aide Shii-Chan à se dire qu’elle emmène son ami dans un dernier voyage, dans ce road trip assez fou avec deux personnages qui se retrouvent une dernière fois avant se dire au revoir. il y aussi les lettres. C’est dingue la puissance que referment les mots. Ces objets ont une importance. Même s’ils ont une connotation triste, la jeune femme en a besoin. C’est un moyen pour elle de ne pas l’oublier.

On se demande pourquoi Shii-Chan fait tout cela. Pourquoi elle veut rendre cet hommage à son amie ? Que cherche-t-elle à faire réellement ?

C’est tout simple. Mariko était une jeune femme qui n’a jamais eu vraiment beaucoup de bonheur. C’est une vie triste, elle a dû encaisser sans arrêt les coups. Pour Shii-Chan, ce qu’a vécu son amie est une injustice. Ce voyage, c’est un combat face à ce que peut nous faire subir la vie. L’hommage pour Mariko, vient d’une envie de montrer qui elle était réellement, et pourquoi elle aimait son amie. Il y a aussi ce besoin de comprendre pourquoi Mariko est passé à l’acte. Tout le génie de l’autrice et de le synthétiser avec une dernière très belle case. Les mots manques, car il n’y a pas besoin de parler pour nous faire ressentir des choses. Ainsi s’achève une oeuvre qui est déjà quelque chose de grand pour la jeune mangaka et pour nous lecteurice.


My Broken Mariko est un manga écrit et dessiné par Waka Hirako

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :